Temps de lecture :  7 minutes

Quelles sont les notions essentielles à connaître pour débuter en dessin ? 

Je me souviens, quand je ne savais pas du tout dessiner, le dessin m’apparaissait comme quelque chose d’un peu magique.
Est-ce que vous avez déjà vu ce genre de vidéo ou quelqu’un dessine détail après détail et finit par faire un dessin complet ? Comme dans les tours de magie, il y a quelque chose de fascinant : on sait qu’il y a un truc mais comme nous n’avons pas les clefs pour comprendre … du coup on en reste là …
Le problème c’est que l’on peut alors conclure que le dessin n’est pas fait pour nous. Et d
e toute façon on ne saurait pas par où s’y prendre pour dessiner étant donné qu’il n’y a pas de chemin clair pour y arriver … 

En me penchant sur l’apprentissage du dessin, j’ai découvert que certaines notions se cachent derrière un dessin qui sont autant de compétences à comprendre et à maîtriser. Je ne suis tombé là-dessus que parce que j’ai cherché à m’améliorer en dessin en fouillant sur internet et dans des livres. Mon expérience avant ça se limitait à quelques gribouillis et des cours de dessin au collège où on demande simplement de dessiner avec un sujet mais sans enseigner aucune méthode … 

On nous note alors et il y a souvent d’un côté les élèves qui savent dessiner et de l’autre le reste des élèves …
Tout ça renforce un peu l’idée que soit on sait dessiner et on a toujours su, soit on ne sait pas et c’est foutu. 

La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas le cas ! Vous pouvez tout à fait apprendre à dessiner, c’est un apprentissage qui comme toute compétence demande à être pratiquée et entraînée 🙂. 

Dans cet article, nous allons voir 7 notions essentielles à appréhender pour débuter et progresser en dessin. Il y aura un petit bonus avec une 8ème notion qui permet d’aller un peu plus loin. 

J’aurais aimé connaître ces notions plus tôt pour ne pas me décourager alors que j’étais un peu démuni devant mes éternels gribouillis qui n’étaient franchement pas terribles.  

Ces notions sont comme une carte qui vous permettrait de ne pas vous perdre dans votre apprentissage du dessin pour être sûr d’avancer dans la bonne direction ! 🙂 

Les lignes sont la base du dessin : elles forment les contours de votre sujet et ses détails. On peut distinguer 3 types de lignes :

  1. les droites
  2. les courbes
  3. les angles

Les lignes droites sont souvent plus nombreuses qu’on ne le pense dans un dessin. C’est très utile de savoir les repérer et les dessiner à main levée. Cela peut demander un peu de pratique mais ne vous découragez pas ! Dans peu de temps vous saurez tracer sans difficulté de belles lignes droites. Pour vous aider, visualisez bien le point de départ et le point d’arrivée de votre ligne. Le reste est surtout une affaire de pratique et de temps. 

 Les lignes courbes sont sans doute les plus difficiles à dessiner. Personnellement pour me faciliter la tâche, je simplifie les courbes légères de mes dessins par des lignes droites au moment de tracer mes traits de construction. Je les redessine ensuite plus précisément. Pour les courbes plus marquées j’essaye de bien repérer l’endroit où le trait commence à s’incurver et là où il finit et redevient une ligne droite en dessinant doucement, par petits traits légers. 

Les angles sont formés par deux lignes droites qui se croisent. Beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense, ils sont particulièrement utiles pour vos traits de construction, ils permettent de rendre le dessin plus facile et plus réaliste. Pas toujours faciles à appréhender, cela viendra aussi avec la pratique. Pour vous aider, vous pouvez essayer d’imaginer une ligne horizontale et une ligne verticale et visualiser ces angles par rapport à ces 2 lignes. Les espaces négatifs que nous allons voir plus loin aident beaucoup à tracer des angles corrects. 

Dessin d'un oiseau avec les 3 types de lignes que l'on peut retrouver dans tout dessin

Les 3 types de lignes ressortent bien sur les traits de construction :
1. Les droites ; 2. Les courbes ; 3. Les angles

2. Les formes

C’est très utile de savoir simplifier votre sujet en grandes formes géométriques. Dans mes dessins, j’utilise surtout de grandes formes arrondies et des traits pour tout ce qui est allongé (pattes, queue, cornes, tiges etc). J’utilise ensuite des traits dans un deuxième temps pour marquer les angles.

Ces formes vous permettent de placer les éléments les uns par rapport aux autres et de noter les proportions. Ces traits sont légers et sont faciles à corriger. Cette approche permet de gagner du temps en ne dessinant les détails qu’une fois les proportions bien placées. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur cet article.

Traits de construction et formes pour un dessin d'oiseau

Oiseau tout bleu un peu bizarre :
ce sont les traits de construction typiques que j’utilise pour un oiseau

3. Les proportions

Les proportions peuvent être définies comme la taille d’un élément du dessin par rapport à un autre. Pour les indiquer, vous pouvez donc tracer une première forme (par exemple la tête d’un oiseau avec un simple rond) puis construire les autres parties du dessin en fonction de cette première forme (le corps, les pattes, la queue, … de votre oiseau). N’hésitez pas à mesurer avec votre crayon par exemple ou à tracer des traits de construction supplémentaires. Avec l’habitude, vous aurez de moins en moins à corriger vos proportions qui seront correctes plus rapidement. 

Croquis d'un oiseau avec une mesure des proportions du corps par rapport à la tête

Ici le corps fait 3x la taille de la tête.
Vous pouvez mesurer à main levée avec votre crayon où en traçant un trait pour vous aider

Pour vous aider à mieux dessiner les contours, les formes et les proportions, vous pouvez essayer l’exercice proposé à la fin de cet article. Personnellement il m’a beaucoup aidé. C’est un classique qui se retrouve dans plusieurs méthodes d’apprentissage du dessin. 

Une fois les proportions marquées avec des formes simples, vous pouvez commencer a entrer des les détails avec les contours précis de votre sujet. Les espaces négatifs seront alors très utiles. Ils sont formés par les contours de votre sujet qui marquent alors la limite entre espaces positifs et espaces négatifs. Voyons ça tout de suite. 

4. Les espaces négatifs

Les espaces positifs correspondent à la forme à l’intérieur des contours externes de votre sujet. Pour être un peu plus concret, ils correspondent à la silhouette de l’oiseau ci-dessous. 

Par opposition, les espaces négatifs sont les formes à l’extérieur des contours de votre sujet. 

Silhouette de Merle noir posé

Cette silhouette de Merle représente les espace positifs de votre dessin

Quelques espaces négatifs dans un dessin d'oiseau

Quelques espaces négatifs sont hachurés en bleu ici

Les espaces négatifs sont des formes simples, courbes ou anguleuses, qui n’ont pas tous les détails de votre sujet. 

Ils sont donc plus faciles à dessiner que votre sujet. 

Souvent notre cerveau a tendance à nous jouer des tours quand il s’agit de dessiner : quand on dessine quelque chose que l’on connaît, on en a une certaine représentation de ce sujet qui dirige notre trait un peu malgré nous … et souvent dans la mauvaise direction. Comme les formes que constituent les espaces négatifs sont abstraites, elles ne sont pas interprétées. Elles sont plus faciles à dessiner1.

En dessinant simplement ces formes, votre sujet va ressortir de lui-même comme par magie ! Ajoutons maintenant un peu de détails avec l’ombre et la lumière. 

5. L’ombre et la lumière

L’ombre et la lumière sont ce qui donne du volume à vos dessins. Avec cette notion, vous entrez directement dans la 3èmedimension 😉. 

Il faudra surtout comprendre et voir comment la lumière agit sur les objets et comment les ombres nous permettent de percevoir le volume. C’est vraiment indispensable pour pouvoir les dessiner et donner cette même impression de volume. 

Il faudra par exemple pouvoir voir où la lumière est la plus forte, si les ombres sont dégradées ou s’arrêtent de manière brusque etc. 

Pour en savoir plus vous pouvez consulter cet article dans lequel je vous parle également de la prochaine notion, très liée aux ombres : les valeurs. 

6. Les valeurs

Les valeurs sont les tons de gris créés par l’ombre, la lumière et les couleurs. Il s’agit alors de transformer les couleurs en quelques valeurs et de voir les formes créées par les ombres pour pouvoir les représenter. 

Une méthode classique pour représenter les valeurs sont les hachures. Elles permettent aussi de représenter des textures : poils, cheveux, tissus etc.

Exercice pour s'entrainer a représenter un dégradé de valeur étape 2 : hachures parallèles du plus clair au plus foncé

Dégradé de valeurs avec des hachures

7. La perspective

La perspective est une manière d’aller un peu plus loin dans la 3ème dimension en donnant une impression de profondeur. 

On pourrait la définir comme la déformation des angles et des longueurs due à la profondeur. 

C’est utile d’avoir des notions de base pour faire vos dessins. Indispensable pour les compositions ou les paysages par exemple, elle est aussi utile si vous dessinez un sujet unique. 

Mettons que vous dessinez un oiseau. Comprendre la perspective vous permettra de dessiner beaucoup plus facilement votre oiseau s’il change de position en tournant la tête ou le corps. Si vous le voyez de côté et qu’il se tourne vers vous, la perspective devrait vous permettre de mieux comprendre comment son bec à l’air de se raccourcir et donc comment le représenter. C’est particulièrement utile si vous dessinez sur le terrain par exemple. Cela vous permet de capturer rapidement la posture de votre oiseau. 

Si vous êtes à l’aise avec les angles, les formes et les proportions vous pourrez vous en sortir plus facilement mais vous serez vite déboussolé si ce que vous dessinez bouge et que vous n’avez pas beaucoup de temps pour l’observer. Quelques notions de perspective seront d’une grande aide ici 🙂

Dessin en perspective d'une rue bordée de bâtiments

Une rue en perspective : les lignes des rues et des batiments sont orientés vers un même point (au milieu à droite du dessin) (OmiSidArt, Pixabay)

8. La composition

Dernière notion, que j’ai mise en bonus car elle n’est pas indispensable pour faire un dessin avec un sujet unique. Si vos dessins comportent plusieurs éléments, elle vous permettra par contre d’avoir un résultat plus équilibré et plus agréable à regarder et dégageant une certaine atmosphère et émotion. 

Bien connue dans les arts visuels (photo, peinture, dessin, …) la composition guide l’œil du spectateur et l’amène vers les éléments forts de votre dessin. Vous pouvez retrouver un exemple avec la règle des tiers ci-dessous, très répandue et utilisée. 

Photo de désert avec 2 lignes parallèles verticales et 2 horizontales selon la règle des tiers

Règle des tiers (Tadrart01, Wikimédia)

Selon cette règle, l’horizon est placé sur une des deux lignes horizontales, les éléments forts du dessins sont placés sur une ou plusieurs des 4 intersections entre les lignes verticales et horizontales. Les meilleurs endroits sont les 2 intersections de droite. Etant donné que nous sommes habitué à lire de gauche à droite, l’œil rentre le plus souvent dans un dessin par le coin en bas à gauche pour aller ensuite vers la droite2

Conclusion

Voilà pour ces 7+1 notions essentielles pour débuter et progresser en dessin. Ces points peuvent former la carte de votre progression en dessin. Ça peut vous paraître beaucoup mais tout ça devrait s’éclaircir au fur et à mesure de votre pratique. Avancez progressivement en commençant par les contours : lignes, formes et proportions, qui sont vraiment la base du dessin. Vous pourrez ensuite ajouter du volume avec les ombres et la lumière représentées par les valeurs. Enfin, pour aller plus loin vous pourrez poursuivre votre chemin avec la perspective et la composition. 

Je ne suis pas entré dans le détail de chaque notion qui seront l’objet d’articles spécifiques. Cet article avait seulement pour but de démystifier un peu le dessin et vous donner un chemin pour votre progression  et en vous montrant qu’il y a des notions spécifiques à maîtriser. 

Le dessin est une pratique et il est toujours possible de s’améliorer, c’est ce qui fait que cette activité est passionnante ! Alors ne vous découragez pas et surtout prenez du plaisir à pratiquer 🙂. 

A vos crayons ! 😉

Ressources

(1) EDWARDS, B. Dessiner grâce au cerveau droit (4e édition): Une méthode imparable pour s’initier à la pratique du dessin, 4e édition.; Mardaga éditions: Wavre (Belgique), 2014.

(2) HODDINOTT, B. Le dessin pour les Nuls, 2e édition.; éditions First, 2023 

Autres ressources consultées :

LAWS, J. M. Laws Guide to Nature Drawing and Journaling; Heyday Books: Berkeley, California, 2016.

Connaissiez-vous ces notions ? Est-ce que certaines sont encore obscures pour vous ou sont particulièrement dures à maîtriser ? N’hésitez pas à me dire tout ça en commentaire ou simplement à me faire un retour sur cet article s’il vous a aidé ou inspiré 🙂.  

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager !